Matinaux – 2008/2013

Chez les soufis, on dit que la vue d’un beau paysage ne cause pas seulement émerveillement et plaisir, mais aussi désir, car le sujet ne peut se fondre avec l’objet de sa contemplation…

…Un désir qui serait avant tout nostalgie – un degré du “pressentiment divin” -car, pour celui qui se “souvient” et reflue en direction de la racine de son être, la fusion de l’objet et du sujet se produit effectivement.

Taille: 12 cm x 18 cm

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s